Facebook
Accueil

Wassim Antoun

Mes encres et aquarelles, se balancent, se connectent entre elles dans une mélodie de couleurs et de formes étincelantes. Elles se diffusent, se propagent dans des abysses profonds pour créer une voie qui mène là où on veut aller.

Bonne découverte à travers votre promenade !

 


« Sur les montagnes du Liban, petit, j’ai toujours rêvé de pouvoir un jour dessiner et peindre le soleil qui se couche dans la mer Méditerranée, les vallons et collines, les nuages, le ciel, l’eau, les oiseaux avec toute la diversité de couleurs qui se diffusent autour.

J’ai commencé à dessiner des formes géométriques, des perspectives, des traits précis, mais aussi des portraits, des modèles vivants à l’époque où j’exerçais comme architecte.
Ma passion pour le dessin a émergé en ce temps-là mais elle se limitait à l’espace, aux représentations graphiques, à l’imitation des formes et couleurs que mon regard enregistrait à partir d’une photo ou d’un modèle.

Après de nombreuses années enfouies dans le monde du travail, j’ai repris en 2010 les pinceaux aux ateliers Beaux-Arts de la ville de Paris. J’ai repeins des modèles vivants et des natures mortes avec toutes les techniques notamment la peinture à l’huile. En 2011, l’allergie aux essences de la peinture à l’huile a provoqué chez moi des irritations aux yeux et aux mains.

Etant sensible à l’usage de l’eau, mes peintures sont souvent diluées presque transparentes. La transition de la peinture à l’huile à l’aquarelle s’est faite naturellement.

Depuis 2015, je participe aux Ateliers Marie Laurencin à Montfavet.
Au début, j’ai continué à peindre des portraits et des natures mortes en aquarelle.
Puis, vers la fin 2016, un lâcher-prise sur les évènements de ma vie s’est opéré.
A ce moment, je me suis libéré de certaines contraintes.

Ma peinture prend alors un autre tournant. Je deviens spontané dans ma manière de peindre et ne me réfère plus ni aux images ni aux photos.
La profusion des formes et des couleurs habille mes planches toutes vierges.
Les outils de peinture ne se limitent plus au crayon et aux pinceaux propres à l’aquarelle. Je peins désormais avec des plumes, des morceaux de bois, des pinceaux de toutes formes. L’eau continue d’être un élément essentiel dans mes peintures et je découvre l’encre de chine noire qui structure et contraste les nuances de couleurs. Ma création est improvisée »

Expositions :

Août 2017 au Musée du Bout du Monde à St Hyppolite le Fort, Cévennes
Juin 2018 au Petit Marché de l’Art à Montfavet
Juin 2018 : Exposition personnelle à Montbrun les bains

 

Calendrier

Exposition de peinture Wassim Antoun

du samedi 16 juin au vendredi 29 juin 2018

◄ RETOUR